Revue IRIS n°37/2016 L'Entre-deux et l'Imaginaire Lettre électronique des Centres de Recherche sur l'Imaginaire n°15 (2016) Actes du 2ème congrès du Centre de Recherches Internationales sur l'Imaginaire (2015) Philippe Walter : Dictionnaire de Mythologie arthurienne

Exergue...

EchoSciences Grenoble rencontre Isabelle Krzywkowski : les imaginaires comme terrain de recherche


 

À paraître en février 2017, Philippe Walter, Ma Mère l'Oie : mythologie et folklore dans les contes de fées

Séance 5 - Le scientifique : un nouveau magicien ?

 

Cette cinquième séance sera l’occasion d’interroger la représentation des sciences dans les séries télévisées et d’étudier son rôle comme support essentiel de l’avancement de l’action.

La science possède depuis la nuit des temps une aura mystique pour l’observateur ne comprenant pas son fonctionnement. Ainsi, les figures du médecin et du scientifique restent dans de nombreuses cultures associées à celle du magicien et du thaumaturge. De fait, la supériorité technologique et la connaissance scientifique acquièrent dans la série télévisée une dimension unique en conférant bien souvent un savoir inconnu autant des téléspectateurs que des personnages du récit. Ce faisant, le héros scientifique (médecin, ingénieur, mathématicien…) réinvestit le rôle du magicien détenteur d’un pouvoir permettant de mystifier son entourage et de faire évoluer le récit.

En jouant ainsi avec des théories scientifiques avancées, voire même impossibles, la science-fiction donne par exemple aux détenteurs de ce savoir sacré une dimension divine (la saga Stargate fait de ce concept le cœur même de la série), tandis que le médecin dans Dr House devient grâce à ses prouesses l’image même du chaman. Ces deux figures sont-elles complémentaires ou bien opposées ?

Les communications des trois intervenants, Dr Frank Waserhole, Pascal Lafourcade et Jonathan Fruoco permettront ainsi d’établir un dialogue interdisciplinaire mêlant médecine, mathématiques et sciences humaines afin d’éclairer les différentes représentations de la figure du scientifique dans la série télévisée.

 


Intervenants :

  • Dr. Franck Waserhole (psychiatre, Grenoble)
  • Dr. Pascal Lafourcade (Maître de conférences, HDR, informaticien, laboratoire Verimag, Gières)
  • Jonathan Fruoco (doctorant LLSH, CEMRA) 


Informations pratiques :
Date : Mercredi 21 mai 2014

Heure : 14h30 – 17h30

Lieu : Salle Jacques Cartier, Maison des Langues et des Cultures
Maison des Langues et des Cultures
Tram B ou C arrêt bibliothèques universitaires

Site Internet : http://mytheserie.hypotheses.org/
Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

                                                         

VENDREDI 11 AVRIL 2014

Salle Jacques Cartier (Maison des langues)

9h – 17h00

 

Sous la responsabilité d’Isabelle Krzywkowski et Philippe Walter

Organisation : Laurence Doucet

 

INTERVENANTS :

Clément Pelissier : Sujet de thèse : Multimodalité parole image des comics books : un imaginaire tangible de l’agentivité super-héroïque, sous la direction de Marie-Agnès Cathiard, 2ème année de thèse.

"La formation de l’esprit rêveur : troubles frontières entre rêves et science chez les super-héros."

« Nous saisissons donc bien, soit chez les savants, soit chez les rêveurs, les mêmes procédés de démonstration impure. Nous ne saurions trop engager nos lecteurs à rechercher systématiquement des convergences scientifiques, psychologiques, littéraires. Qu’on arrive au même résultat par des rêves ou par des expériences, c’est, pour nous, la preuve que l’expérience n’est qu’un rêve. Le simple apport d’un exercice littéraire parallèle réalise déjà une psychanalyse de la connaissance objective. » (Bachelard, 1970, p. 43).

La formation de l’esprit scientifique affirme la nécessité de questionner sans cesse les certitudes de la connaissance objective. Les parallèles rêveurs et audacieux sembleraient pour les savants un terrain d’expérimentation tout aussi riche que les méthodes empiriques. Si tous les rêveurs ne sont pas savants, tous les savants devraient être des rêveurs dans cette formation progressive et fluctuante de l’esprit scientifique. En regard de cette hypothèse, les « convergences systématiques » demandées par Gaston Bachelard s’observent avec une surprenante régularité dans la culture populaire contemporaine. Les comics books font du rêve et des fantasmes leurs laboratoires d’expérimentation privilégiés. Si les super-héros ne prétendent pas questionner la connaissance objective, ils attestent au moins – sous une naïveté apparente de l’appréhension des sciences –  du jeu et de la mise en question de ses fonctions. Leurs pouvoirs surhumains et leurs technologies impossibles pourraient être la part de rêve d’une recherche efficace. Au travers de quelques personnages significatifs et de leurs relations à la connaissance scientifique, cette communication propose de défendre cette utilité de l’impossible et de la contre-intuition dans la formation de l’esprit scientifique.

 

Xavier Guicherd-Delannaz : Sujet de thèse : L'imaginaire religieux du rock psychédélique des années 1962 – 1974, sous la direction de Monsieur Claude Fintz, en seconde année de thèse.

San Francisco se lève.

De la littérature à la publicité, en passant par le cinéma, la culture rock a imprégné l’imaginaire social à tel point que John Lennon lors de la beatlesmania a dit : « Nous sommes plus populaires que Jésus désormais ». « Blasphème ! » s’écria l’Amérique puritaine.

Nous proposons d'interroger, les fondements de l'imaginaire de la culture des sixties qui a nourri le monde du rock. Soit, comment par la construction d’œuvres, d’univers, etc, le rock s'est réapproprié certains codes du romantisme au surréalisme à travers la culture beat. Il est intéressant de se pencher sur l'imaginaire de la beat generation qui structure ce monde. Pour comprendre comment se développe l’imagerie des beatniks, nous nous arrêterons sur Le contrat social, thème cher à Jean-Jacques Rousseau (1762), qui participe à la structuration du monde hippie. A travers, le cheminement sur les routes américaines de Kerouac (1957), nous souhaitons penser la contre-culture (Roszak, 1967) comme une insurrection de l'imaginaire (Xiberras et Monneyron, 2013) qui questionne notre place dans une nouvelle façon d'être monde.

En nous appuyant sur deux axes forts (l’observation rétrospective, les entretiens), nous mettrons en exergue l’ensemble des éléments qui confèrent à la beat generation son statut de avant-garde contre-culturel.L'observation rétrospective nous permet, par le biais, de concerts, de captations filmiques, de documentaire, rassemblant l’ensemble des formes de rock, de comprendre les relations qu’entretiennent la beat generation et le mouvement hippie. Nos premiers résultats montrent d’ores et déjà qu’il existe une forte influence de l'imaginaire beat dans la vie hippie.

 

Dijoux Mathieu : Sujet de thèse : Lecture anthropologique de la Chanson de Roland, sous la direction de Monsieur le Professeur Ph Walter, troisième année de thèse.

La Prise de Narbonne, un contre-chant épique dans la Chanson de Roland ?

La  communication s'intéressera à la prise de Narbonne, un épisode rapporté dans la seule version V4 de la Chanson de Roland. Il semble en effet que cette séquence ne soit pas à considérer comme une digression pénible et malvenue, mais qu'elle s'analyse, en dernier ressort, comme une palinodie de la matière rolandienne même.

 

Laurence Picano-Doucet : Sujet de thèse : imaginaires de la cryptologie sous la direction de Monsieur le Professeur Ph Water, en seconde année de thèse.

« Les messages cryptés dans la matière arthurienne : du brief d’Ogrin au bâton de coudrier de Tristan.»

Les modes de communication dans les estoires de la matière arthurienne semblent a priori fondés sur des lettres, écrites sur du parchemin. Pourtant, en marge des missives écrites par les clercs voire par les rois, le « brief* » peut paraître ambigu. Le même mot désigne en effet des messages reçus dans des contextes différents et avec des finalités diverses. Cependant, le brief n’est pas le seul mode de communication : on ne peut oublier le bâton de coudrier de Tristan qui lui permet de communiquer avec la reine, au message écrit dans le lai du Rossignol de Marie de France. Ainsi, en mettant en présence les différents épisodes, il s’agira de s’interroger sur le sens de ces messages et sur les modes d’écritures utilisés, en marge des écritures des clercs. Les lettres énigmatiques d’Ogrin, le brief de Sornehaut, les lettres a priori écrites par Merlin (Of Arthur and of Merlin) ne sont pas que des simples informations : elles semblent agir sur le destin des destinataires et montrent un pouvoir de l’écrit. La nature même de l’écriture sera questionnée en fonction de l’auteur et du support utilisé (parchemin, bâton de coudrier). Quelles sont les écritures secrètes (ogamiques) ou symboliques mises en place pour brouiller des messages en en réservant la teneur du sens aux seuls initiés ? Lorsque l’écrit a un pouvoir en relation avec des pratiques magiques* ou rituelles connues uniquement d’un petit nombre, les conséquences de ces messages sont différentes : informent-t-elle, prédisent-elles  ou influencent- elles ?  Ces questions seront abordées en croisant les différentes sources, en s’appuyant le cas échéant sur des contes ou sur le folklore, pour tenter de mieux cerner ces messages cryptés qui parsèment la matière arthurienne et hantent notre imaginaire

*Le dictionnaire de Godefroy précise d’ailleurs que si brief (singulier) signifie lettres,  au pluriel, bries peut avoir le sens de lettres magiques

 

 

 

Selma Fortin : Sujet de thèse : L’imaginaire de la voiture électrique, sous la direction de Monsieur le Professeur Philippe Walter, 5ème et dernière année.

Prédire l’avenir de la voiture électrique avec les recherches sur l’imaginaire

Une présentation en trois mouvements, théorie et application :

- Les différentes techniques prospectivistes en entreprise.

- L’apport et confrontation du traitement du futur dans la perspective des recherches sur l’imaginaire.

- La constellation de la voiture électrique.

 

PROGRAMME :

Lire la suite : Séminaire Doctoral du CRI

Séance 4 - L’imaginaire de l’Apocalypse dans les séries télévisées


Cette quatrième séance étudiera l’imaginaire apocalyptique développé par la série télévisée. Il s’agira d’abord de déterminer les modalités de réécriture de l’Apocalypse biblique, mythe d’espoir et de restauration, dans un univers contemporain marqué par l’imaginaire d’une apocalypse sans royaume ; mais aussi d’interroger la création d’un mythe apocalyptique spécifique au genre, relisant la linéarité eschatologique dans une perspective sérielle et contemporaine.


Intervenants :
- Diane Langlumé (doctorante, Université de Poitiers; PRAG, Université Paris 8) : « Les enjeux du discours apocalyptique dans les séries télévisées intertextuelles du fantastique américain (1997-aujourd'hui)».
- Désirée Lorenz (doctorante, université de Poitiers) : « Les séries télévisées de super-héros : typologie et enjeux d'un genre apocalyptique ».
- Nicolas Schunadel (docteur, Université Stendhal) : « Autour de moi, les mains aux dents voraces : le sacré et le profane dans The Walking Dead ».


Informations pratiques :
Date : Mercredi 2 avril 2014

Heure : 14h30 – 17h30

Lieu : Salle Jacques Cartier, Maison des Langues et des Cultures
Maison des Langues et des Cultures
Tram B ou C arrêt bibliothèques universitaires

Site Internet : http://mytheserie.hypotheses.org/
Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Adaptés en français moderne et présentés par Claude et Corinne Lecouteux aux éditions IMAGO.

Crâne doué de parole, lion bienveillant, pape diabolique, nain magicien, pucelle venimeuse…, au Moyen Âge, trouvères et troubadours disposent d’un vaste répertoire de figures surnaturelles issues de la tradition orale. Des contes d’animaux aux légendes héroïques, de l’apologue sur l’amour et le mariage à la fable de sagesse, les récits adaptés et transcrits par les poètes et les romanciers nous sont ici présentés dans leur riche diversité, et nous permettent de mieux saisir les mentalités d’autrefois. Avec une immense érudition et pour notre plaisir, les deux maîtres d’œuvre, Claude et Corinne Lecouteux, font ainsi revivre à travers ces merveilles et diableries l’univers médiéval et son fabuleux imaginaire.

Claude Lecouteux est professeur émérite de littérature et civilisation du Moyen Âge de l’Université de Paris IV-Sorbonne. Il a publié, aux Éditions Imago, Les Nains et les Elfes au Moyen Âge (1988), Fées, Sorcières et Loups-garous au Moyen Âge (1992), Démons et Génies du terroir au Moyen Âge (1995),Mélusine et le Chevalier au cygne (1995), Chasses fantastiques et Cohortes de la nuit au Moyen Âge(1999), La Maison et ses Génies (2000), Le Livre des grimoires (2002), Le Livre des talismans et des amulettes (2005), Dictionnaire de mythologie germanique (2005), La Maison hantée (2007), Histoire des vampires (rééd. 2009), Fantômes et Revenants au Moyen Âge (rééd. 2009), et Dictionnaire des pierres magiques et médicinales (2011).


 

Brigitte Charnier a participé au colloque "Héros/Héroïnes : distribution des rôles" organisé par HF (Mouvement Egalité Hommes-Femmes dans les Arts & la Culture) et l'Apac (Association professionnelle des artistes conteurs) le 11 février 2014.

"L'initiation féminine, la blanche biche" (titre provisoire) : Dans plusieurs récits de la tradition orale, le motif de la chasse à l'animal magique met souvent en scène une biche. L'étymologie de ce terme rend compte du sens premier à savoir la bête, ce qui pose la question du genre. Dans la complainte de la Blanche Biche, la jeune fille-biche semble exprimer, par son prénom Marguerite, le même concept. En effet, sainte Marguerite mentionnée à trois reprises dans la Légende dorée de J. de Voragine, laisse deviner un personnage ambigu, aux attributs tantôt féminins, tantôt masculins. Ainsi, derrière Marguerite se cacherait une divinité androgyne, ce qui éclaire le final de la complainte.

La communication est à paraître prochainement.


 

 

nous contacter

CRI - Université Stendhal 
BP 25 
38040 GRENOBLE CEDEX 9

email

Monday the 27th. Association des Amis du CRI. Tous droits réservés.. Hostgator coupon