Revue IRIS n°35/2014 Imaginaires andalous Lettre électronique des Centres de Recherche sur l'Imaginaire n°12 (2013) Séminaire 2014-2015 "Mythes et séries télévisées : regards croisés" Philippe Walter : Dictionnaire de Mythologie arthurienne

 

Le 8 avril 2016 au cinéma Action Christine, 

Brigitte Charnier donnera une conférence sur "La blanche biche, une poétique de l'imaginaire"

Le motif de la blanche biche, tel qu’il apparaît à travers divers contes, met en scène une chasse nuptiale. Ce scénario constant ne résiste cependant pas à l’analyse de la complainte de la tradition orale, « la blanche biche », dont le final se différencie des contes et récits mythiques. En s’appuyant en première analyse sur le « scénario constant », il est possible de proposer plusieurs grilles de lecture mettant en relief qui se cacherait derrière la blanche biche.

Cinéma Action Christine
4 rue Christine
Paris 6ème
8 avril 2016, à 10h00
Participation : 9€
 
Pour plus d'informations : http://www.agedordefrance.com
 

 

Arthur, Lancelot, Perceval, la fée Morgane, Escalibor, Brocéliande… nul n’ignore ces noms célèbres, mais qui connaît Guivret le petit, le chevalier Outredouté, Gormon Cœur Fier ou Le Beau Couard ? À vrai dire, il n’est guère facile de s’aventurer seul dans le vaste palais des mythologies arthuriennes.

En éminent médiéviste, Philippe Walter nous offre le sésame permettant de pénétrer et de découvrir le monde foisonnant de la légende de la Table ronde. Il restitue à la matière celtique — bretonne, mais aussi galloise et irlandaise — la place privilégiée qui lui revient, sans négliger toutefois l’héritage indo-européen ou la greffe biblique si manifeste dans la quête du Graal.

Avec près de six cents rubriques, ce dictionnaire se veut d’abord un guide de lecture, allant des premiers textes du VIIIe siècle à l’épanouissement courtois du XIIe siècle jusqu’à la christianisation tardive de la fin du Moyen Âge. Novateur dans sa démarche pluridisciplinaire, entrecroisant littérature, histoire, anthropologie, archéologie et philologie, il nous offre une synthèse magistrale jamais réalisée jusqu’alors.

Philippe Walter est professeur émérite de littérature française du Moyen Age à l'Université de Grenoble III. Il dirige l'édition et les traductions des romans en prose du Graal dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard). 
Il a déjà publié, aux Editions Imago, Merlin ou le Savoir du monde (2000), Arthur, l'Ours et le Roi (2002), Mythologie chrétienne, fêtes, rites et mythes au Moyen Age (2003), Perceval, le Pêcheur et le Graal (2004), Galaad, le Pommier et le Graal (2004) et Tristan et Yseut, le Porcher et la Truie (2006).


 

Séance 8 – Réception des séries télévisées : aspect fédérateur et sacré

Organisée Xavier Guicherd-Delannaz et Cécilia Germain

Cette séance s’intéressera à saisir la question de la réception des séries télévisées dans la société à la fois dans ses nombreux codes et rituels et dans sa dimension sacrée. Ainsi, nous analyserons le fonctionnement des « tribus » (Maffesoli, 1988) de la télévision. Nous tenterons de comprendre comment s’organise l’effervescence sociale autour d’un corpus de séries, leur conférant le statut de « série culte ».

 

Intervenants:

Doriane Montmasson, doctorante en sciences de l’éducation sous la direction de Régine Sirota, laboratoire CERLIS, Université Paris Descartes. ATER à l’Université Paris Descartes. « La réception de la littérature de jeunesse par les enfants : quand les héros et la narration « transmédia » s’invitent dans les entretiens ».

Cécilia Germain, doctorante en sociologie sous la direction de Sébastien Schehr, laboratoire LLSETI, Université Savoie Mont Blanc. ATER à l’Université de Tours. « Plus tard, je voudrais qu’on m’aime comme ça ». Les relations amoureuses et les jeunes à travers l’exemple de la réception des séries télévisées.

 

Informations pratiques :

Date : Mardi 18 novembre 2014

Heure : 08h30 - 12h30

Lieu : Salle Jacques Cartier, Maison des Langues et des Cultures

Tram B ou C arrêt bibliothèques universitaires

Site Internet : http://mytheserie.hypotheses.org/
Contact:   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Anciens vouaient un culte au foie ou au péritoine imaginés comme source de vie. Le coeur fut longtemps considéré comme organe métonymique des qualités humaines. C’est très récemment que le cerveau est devenu l’objet de toutes les attentions, et surtout le siège de l’individualité, supplantant ainsi les notions « d’âme » et « d’esprit ». Pourquoi ce soudain engouement ? Comment l’imaginaire s’est-il emparé de cet organe ? Comment a-t-il imposé des façons de le dire, de le symboliser, d’en produire des images, de le mettre en récit ? Et au service de quel projet ? Telles sont les questions qu’aborde cet ouvrage à partir de contributions pluri-disciplinaires qui traversent l’histoire et les espaces géographiques, en mobilisant les sciences de l’imaginaire tout en n’oubliant jamais de les inscrire dans leurs contextes social, économique, politique, et technologique. Les « Imaginaires du cerveau » sont finalement une preuve supplémentaire de ce que redécouvrent aujourd’hui les sociétés occidentales : c’est fondamentalement l’imaginaire qui construit nos réalités et instruit nos visées.

Se rendre sur le site des éditions EME


 

Séance 7 – Héros télévisuel, déconstruction de la figure du héros, l’antihéros

Organisée par Sandrine Chapon et Cécilia Germain

Après avoir exposé la figure mythique du héros télévisuel, cette séance sera dédiée à une analyse de la déconstruction de la figure mythique du héros, notamment à travers l’exemple de Perry Mason, qui mettait en avant les valeurs morales illustrant une scission entre le bien et le mal. Dans nos sociétés postmodernes, cette figure manichéenne a disparu. Ces frontières sont désormais floues. 

Cette séance propose d’examiner comment des personnages adoptant les caractéristiques de l’anti-héros dans certaines séries servent à confronter les idéologies derrière les genres télévisuels.

 

Intervenants :

Sandrine Chapon (doctorante au GREMUTS, Université Stendhal Grenoble 3): Perry Mason  L’affaire de l’avocat légendaire

Cécilia Germain (doctorante au LLS, Université de Savoie): L’antihéros télévisuel, ce personnage imparfait qui provoque l’attachement du spectateur

James Dalrymple (doctorant, CEMRA, Université Stendhal Grenoble 3): The Singing Detective : genre, mythe et idéologie

 

Informations pratiques

Date : Mardi 18 novembre 2014

Heure : 08h30 - 12h30

Lieu : Salle Jacques Cartier, Maison des Langues et des Cultures

Tram B ou C arrêt bibliothèques universitaires

Site Internet : http://mytheserie.hypotheses.org/
Contact:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

 

nous contacter

CRI - Université Stendhal 
BP 25 
38040 GRENOBLE CEDEX 9

email

Friday the 27th. Association des Amis du CRI. Tous droits réservés.. Hostgator coupon